ACTUALITÉS

Les dernières nouvelles des Artisans du Son et de tout l’univers HI-FI Haut de Gamme.

12 septembre 2016

OOOL / Sound Fictions

OOOL / Sound Fictions

L’image n’a pas le monopole de la fiction, ainsi que le démontre l’exposition OOOL / Sound Fictions, qui s’attache au son comme générateur de récit autant que déclencheur d’images mentales. La Kunsthalle de Mulhouse, centre d’art contemporain, a convié Mathias Delplanque, Eddie Ladoire et Cédric Martinet à intervenir sous forme de pièces sonores composées à cet effet et basées sur des enregistrements de terrain. Une matière brute rendue méconnaissable qui sème le doute quant à sa provenance et sa nature : sons transformés ? naturels ? De cette collecte minutieuse de sons, métamorphosés par le montage et diverses techniques de studio, naissent des pièces aux spectres variés, sous-tendues par un récit que chacun peut interpréter librement. Trois musiciens, trois artistes, trois façons de reconfigurer l’espace sonore comme une seule et même partition et d’envisager la musique comme une forme libre et fluctuante, en relation directe avec le réel.

Une philosophie du son héritée de Schaeffer et de Cage, mais aussi axée sur le hors-champ. De la même manière qu’une caméra enregistre le réel pour mieux le mettre à distance, l’enregistrement de terrain consiste à capturer les sons. Des bribes de réalité reconfigurées ultérieurement dans un autre espace-temps, par la magie du mixage en temps différé. Un espace immanent dans lequel s’immerger, s’engouffrer ou s’échapper en fonction de ses dispositions. Ainsi, le compositeur Luc Ferrari, auquel l’exposition rend également hommage, fait revivre des situations drôles, scabreuses ou incongrues, à travers un imaginaire sonore plein de poésie. Chaque intervention sonore fait écho à une autre, comme autant de ponctuations à l’intérieur d’une seule et même fiction collective, dont le mystère ne se perce qu’à travers l’écoute et la déambulation. Les frontières entre réel et imaginaire s’estompent, les sons ravivent des sentiments familiers tout en révélant un monde inconnu.

Car cette proposition, jalonnée de performances, tient bien entendu compte de l’environnement dans lequel se déploient les sons, révélant l’espace de diffusion en lui-même. Ainsi, Mathias Delplanque et Eddie Ladoire donneront un concert unique dans un magasin de hi-fi, en utilisant l’ensemble des enceintes en rayonnage. Déjouant le rituel poussiéreux de la salle de concert tout en décontextualisant l’habitus social auquel est associé l’écoute domestique : une prouesse à ne pas rater !